Menu ☰

Accueil > Communication > Soutien aux étudiants mobilisés

mardi 19 avril 2022

Soutien aux étudiants mobilisés

Pour ne pas couvrir les exigences du peuple et de la Rue !

La CGT FERC Sup se félicite de l’énergie et de la soif de démocratie des étudiant·es mobilisé·es entre les deux tours de l’élection présidentielle dans plusieurs universités, elle soutient cette volonté de se réunir pour discuter de la situation politique actuelle et exprimer des revendications. Cette jeunesse porte les véritables enjeux de l’avenir immédiat : liberté, égalité, justice sociale et environnementale et ne peut se reconnaître dans les programmes des deux finalistes.
Même si de très nombreux travailleurs et travailleuses sont dans le même désarroi, l’avenir et l’espoir ne sont pas morts. Les luttes passées et présentes en attestent, il y a toujours une place et un rôle pour ceux qui veulent combattre les injustices et qui s’indignent, même si les médias et le pouvoir les passent honteusement sous silence.
La CGT FERC Sup dénonce les manœuvres anti-sociales des présidents d’université qui utilisent les moyens normalement dédiés au télétravail pour briser cette soif de débattre. La CGT FERC Sup appelle tous les collègues à refuser toute forme de télé-enseignement ou de télétravail forcé. Elle rappelle que l’accord du 13 juillet 2021 impose que le télétravail s’exerce dans le cadre du volontariat et qu’il doit faire l’objet d’une demande écrite de l’agent. Ces manœuvres grossières ne parviendront pas à museler la communauté universitaire.
La CGT FERC Sup rappelle que le processus électoral ne s’éteindra pas avec le second tour de la présidentielle. Les rapports de force politiques seront établis, au sein de la représentation nationale, lors des élections législatives de juin 2022. Cette nouvelle Chambre devra entendre les mobilisations sociales. Le mécontentement est tel que nous pouvons, sans être grand clerc, présager des luttes et des mobilisations populaires et syndicale de grande ampleur !
La CGT FERC Sup fera tout pour que la brutalité du scrutin majoritaire ne couvre pas les exigences du peuple et de la Rue.
Dans l’Enseignement Supérieur et la Recherche, nous en serons ! La CGT FERC Sup continuera à lutter pour l’augmentation des salaires et du point d’indice dans la fonction publique, pour la retraite à 60 ans et le maintien du code des pensions civiles, pour la suppression de Parcoursup et la fin de la sélection et de la ségrégation sociale dans l’enseignement supérieur, pour la titularisation des précaires, pour des moyens à la hauteur des grands enjeux qui sont devant nous... Pour un service public national d’enseignement supérieur et de recherche, laïque, démocratique et émancipateur.