Ce navigateur ne supporte pas CSS Grid layout !

Pour un Service public national d’Enseignement supérieur et de Recherche, laïque, démocratique et émancipateur

La CGT des établissements d'Enseignement supérieur et de Recherche

Préavis de grève pour le mois de septembre 2020

Signez nos pétitions !

Menu ☰ Je me syndique ! Éspace militant

Accueil > Les dossiers > Enseignement supérieur > LPPR - Frédérique VIDAL (2019-2020) > COMMUNIQUE DE PRESSE - Rassemblement pour exiger le retrait de la (...)

COMMUNIQUE DE PRESSE - Rassemblement pour exiger le retrait de la LPPR

lundi 15 juin 2020

Premier rassemblement pour exiger le retrait du projet de Loi de programmation pluriannuelle de la recherche (LPPR)

Vendredi 12 juin, alors que la Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, Frédérique Vidal, présentait son projet de loi devant le CNESER, 400 travailleu·ses de la recherche et de l’enseignement supérieur et étudiant·es se sont rassemblé·es à Paris devant la Sorbonne, à l’appel conjoint d’une intersyndicale regroupant CGT-INRAE, SNTRS-CGT, CGT- FERCSup, FO ESR, SUD Recherche-EPST, SUD éducation, SNESUP-FSU, SNEP-FSU, SNCS-FSU, SNASUB-FSU, Solidaires Étudiant-e-s et UNEF, et de la Coordination des Facs et Labos en lutte.

Malgré le contexte difficile lié à l’état d’urgence sanitaire, elles et ils ont manifesté à Paris et ailleurs, trois mois après les grandes manifestations du 5 mars, pour signifier à la Ministre et à son gouvernement leur exigence de retrait de la LPPR qui ne vise qu’à augmenter encore plus la précarité du personnel de l’ESR comme des laboratoires et qui va totalement à l’encontre des nécessités que la crise sanitaire a largement révélées, à savoir des recherches bénéficiant de financement d’État pérennes, sur le long terme, et menées avec des personnels titulaires.

Mme Vidal et son gouvernement ayant décidé de passer en force pour faire adopter au plus vite cette loi, les participant·es ont décidé de continuer autant que nécessaire à se rassembler et à manifester pour que ce projet soit retiré.
Il a été proposé de :
• exiger la liberté de manifestation et de réunion, notamment syndicales, et la fin de l’état d’urgence qui n’a de sanitaire que le nom ;
• prendre position par des motions partout dans les universités et unités de recherche, en présence ou en virtuel, pour le retrait de la LPPR et de les adresser à Mme Vidal ;
• constituer des cortèges ESR dans les manifestations du mardi 16 juin des travailleu·ses de la santé car leurs revendications sont les nôtres ;
• manifester à nouveau lors des prochaines réunions du CNESER et du CTMESR.

Signataires : CGT-INRAE, SNTRS-CGT, CGT-FERCSup, FO-ESR, SUD Recherche-EPST, SUD éducation, Solidaires Étudiant-e-s, SNESUP-FSU, SNASUB-FSU, SNEP-FSU, UNEF, L’Alternative, Coordination des Facs et labos en lutte

CGT FERC Sup - 263 rue de Paris - Case 544 - 93515 Montreuil Cédex - Tél. : +33 155 82 76 28 - Fax : +33 149 88 07 43 - Courriel : ferc-sup@ferc.cgt.fr - Édition