Ce navigateur ne supporte pas CSS Grid layout !

Pour un Service public national d’Enseignement supérieur et de Recherche, laïque, démocratique et émancipateur

La CGT des établissements d'Enseignement supérieur et de Recherche

Préavis de grève - 23 septembre - 1er octobre - 5 octobre 2021

Signez nos pétitions !

Menu ☰ Je me syndique ! Éspace militant

Accueil > Syndicats > Auvergne-Rhône-Alpes > Université de Grenoble

Syndicat CGT Université de Grenoble

Austérité à l’UGA : non à la division des personnels !

jeudi 15 juillet 2021

En septembre dernier, alors que la situation financière de l’UGA semblait s’améliorer, nous avions demandé ce qu’il advenait du PRE. Il nous avait alors été répondu que le sujet était en cours de réflexion. La période de réflexion présidentielle a visiblement été productive : un nouveau plan d’austérité UGA est en préparation (ça nous manquait !), et trois scénarios nous ont été présentés au comité technique (CT) du 29 juin.

  • Scénario A : deux « campagnes blanches », c’est-à-dire deux années sans aucun recrutement de titulaires.
  • Scénario B (le « préféré » du président, apparemment « négocié » avec certaines organisations syndicales…) : 10 % de « gel » Biatss, 2 ans de « différé » pour le reste des postes Biatss et 90 % des postes E/EC, et ce pendant 6 ans.
  • Scénario C : équivalent au précédent, avec seulement 10 % de postes Biatss en moins sur les postes « différés ».

En CT, une organisation syndicale a immédiatement pris la parole après la présentation de ces scénarios, pour se « féliciter » que certains scénarios permettent de « préserver l’emploi enseignant et enseignant-chercheur » ; cette organisation syndicale annonçant d’ores et déjà soutenir un tel scénario, après avoir soutenu la baisse des heures de formation dans les maquettes.

Le président de l’UGA, dans son mail souhaitant de bonnes vacances aux personnels, semble bien appuyer ce scénario : « Nous sommes confiants qu’un retour à une trajectoire financière saine, sans suppression de postes d’enseignants et enseignants-chercheurs, est possible. Les discussions avec les représentants des personnels à ce sujet se poursuivent depuis plusieurs mois. »

La CGT est opposée à ce nouveau plan d’austérité et dénonce fortement ces tentatives de division des personnels entre Biatss et enseignants ou enseignants-chercheurs : nous sommes immédiatement intervenus dans ce sens en séance. Nous sommes accablés de voire une organisation syndicale s’associer à cette pratique, et aller jusqu’à soutenir un plan d’austérité.

La CGT Université de Grenoble est un syndicat interprofessionnel et intercatégoriel, et regroupe de ce fait des personnels de toutes catégories et de tous statuts, dans le même syndicat. C’est ce lien, pour nous d’une importance capitale, qui nous fait défendre tous les personnes, sans distinction de catégorie.

Pour la défense de notre service public, de notre travail et des conditions de travail de toutes et tous, nous nous opposerons avec la plus grande vigueur à toute suppression, gel ou « différé » de postes : pour lutter contre cette austérité récurrente, nous avons besoin de la mobilisation de toutes et tous !

CGT FERC Sup - 263 rue de Paris - Case 544 - 93515 Montreuil Cédex - Tél. : +33 155 82 76 28 - Fax : +33 149 88 07 43 - Courriel : ferc-sup@ferc.cgt.fr - Édition