Ce navigateur ne supporte pas CSS Grid layout !

Pour un Service public national d’Enseignement supérieur et de Recherche, laïque, démocratique et émancipateur

La CGT des établissements d'Enseignement supérieur et de Recherche

Je me syndique à la CGT FERC Sup !

Signez nos pétitions !

Menu ☰ Je me syndique ! Éspace militant

Accueil > Syndicats > Île de France > Sorbonne Université

Site web CGT FERC Sup Sorbonne Université

4ème jour de grève des agents de l’entreprise de nettoyage Arc En Ciel sur Jussieu.

vendredi 17 septembre 2021

Les deux dirigeants de cette société sont des truands. Voici des premières preuves :

Arc En Ciel a fait signer des contrats antidatés à des salariés comprenant mal le français. Ces salariés travaillaient sans contrat depuis février : Arc En Ciel fait signer en juin des CDD (et non des CDI) datés de février mettant fin au 30 juin à leur travail !
Arc En Ciel fait travailler en août 20 salariés au lieu des 30 déclarés à l’université qui n’a rien contrôlé. Ces 20 salariés ont donc fait le travail de 30 agents. Le chiffre de 30 était déjà sous-estimé pour effectuer le travail prévu : décaper les locaux, nettoyer l’ensemble des parkings du site ; en plus de nettoyer toutes les toilettes de Jussieu chaque jour et de vider toutes les poubelles du site deux fois par semaine. Une salariée devait nettoyer à elle seule 160 wc par jour : elle a fini aux urgences.
Des centaines d’heures complémentaires n’ont pas été payées : par exemple 164 heures complémentaires non payées pour une salariée, maîtrisant mal le français.
Celles qui sont payées, n’ont pas été majorées comme le prévoit la convention collective (et pourtant Macron avec sa loi travail avait déjà diminué ces majorations).
Arc En Ciel a imposé la diminution des cotisations sociales : pour 10 euros gagné par un salarié, Arc En Ciel cotise 40 euros de moins qu’il ne devrait à la Sécurité Sociale. Avec ce système, les agents perdront entre 20 et 30 euros par mois lors de leur retraite.
Suite au mouvement de grève, Arc En Ciel est venu négocier mercredi, contraint et forcé par l’Université, avec les salariés accompagnés par des représentants CGT de l’Université.

Arc En Ciel ment ! Pendant les négociations, la société s’est engagée à ne pas morceler les heures de travail comme ils l’envisageaient (faire travailler les agents de 6h à 9h30 puis de 17h à 20h30). Mais cette disposition disparaît dans le projet de protocole qu’ils envoient aux salarié·es à l’issue de la réunion.

Il n’y a rien sur la première revendication, celle concernant la surcharge de travail, le non remplacement des agents malades, les 30 CDD non renouvelés en début d’année.

Si la société Arc En Ciel s’obstine à maintenir les réorganisations d’horaires et d’affectation, c’est uniquement pour augmenter la charge de travail par salarié. Par cette méthode, non seulement Arc En Ciel ne passera pas à temps plein les agents qui le souhaitent, ne recrutera pas, et en plus justifiera des licenciements.

C’est le quatrième jour de grève, les salarié·es sont payés au SMIC (et beaucoup sont à temps partiel), la plupart ont eu des congés sans solde imposés en août.

Il faut manifester votre sympathie de façon visible :

en participant à la caisse de grève (par chèque à l’ordre de la CGT FERC Sup Sorbonne Université, ou en ligne : https://www.leetchi.com/c/solidarite-avec-les-grevistes-du-nettoyage-de-jussieu)
en venant sur le piquet de grève à l’entrée du campus chaque matin et chaque midi
en faisant pression sur l’université comme l’ont déjà promis plusieurs directrices et directeurs de labo.
L’université est donneuse d’ordre : elle doit faire plier Arc En Ciel ou rompre le contrat (dans ce cas tou·tes les salarié·es seront repris·es par la nouvelle société).

CGT FERC Sup - 263 rue de Paris - Case 544 - 93515 Montreuil Cédex - Tél. : +33 155 82 76 28 - Fax : +33 149 88 07 43 - Courriel : ferc-sup@ferc.cgt.fr - Édition