Menu ☰

Accueil > Syndicats > Île de France > Université Paris Cité

lundi 20 juin 2022

Syndicat CGT FERC Sup de l’Université Paris Cité

Repyramidage ITRF : périmètre des postes à Université Paris Cité et analyse de la CGT

Repyramidage ITRF : périmètre des postes à Université Paris Cité et analyse de la CGT

Le « repyramidage » est une ouverture de promotions supplémentaires, pour permettre aux personnels (ici les personnels titulaires ITRF) de passer à un corps supérieur.

Ce repyramidage vise à un rattrapage de la répartition des corps du statut des ITRF sur celui des Ingénieurs Techniciens Administratifs (ITA) des Établissements Publics à caractère Scientifique et Technologique (EPST) comme le CNRS.

Bien que ce soit une opportunité pour les collègues, cela ne permettra pas d’augmenter significativement le nombre de promotions ni de combler les postes manquants.

Cela ouvre la voie à 4650 possibilités de promotions de corps supplémentaires pour les ITRF de 2022 à 2026 au niveau national :
- 100 possibilités de promotions supplémentaires pour passer IGR
- 600 pour passer IGE
- 1450 pour passer ASI
- 2500 pour passer TECH
La Ferc-Sup CGT a participé aux négociations au niveau national, et veille à la mise en œuvre la plus juste possible au niveau de chaque établissement.

Le repyramidage à Université Paris Cité

Le processus de mise en œuvre du repyramidage ITRF n’a pas été présenté au comité technique mais a été présenté uniquement aux "experts". Encore une preuve du soi-disant « dialogue social » à Université Paris Cité.

Les modalités de sélection diffèrent selon les corps ITRF concernés.
Les personnels concernés sont ceux qui « concourent au développement de la recherche et des emplois d’appui à l’enseignement » (décret n°2022-703), la Ferc-Sup CGT défend auprès du ministère, comme à Université Paris Cité, que cette condition soit prise au sens le plus large.

Ø Pour l’accès aux corps IGE et IGR, la sélection se fait par Liste d’Aptitude exceptionnelle, après sélection par un comité de sélection nationale. Il y a 150 postes d’IGE et 34 postes d’IGR pour 2022 au niveau national, ces postes ne sont pas contingentés par établissements.

Ø Accès au corps TECH (cat. C à cat. B), La sélection se fait par Liste d’Aptitude exceptionnelle, comme pour les changements de corps ATRF/TECH habituelles, les dossiers passeront en commission d’avancement.
Liste d’aptitude exceptionnelle TECH éligibles : seules les BAP de A à F, hors services centraux sont concernées.

Ø Accès au corps ASI (cat. B à cat. A), la sélection se fait par examen professionnel, par BAP et emplois type. L’admissibilité se fait par un jury national, l’admission par un jury local. L’université a fait le choix de limiter les possibilités aux seules BAP A, B et C.

La Ferc-Sup CGT UP dénonce cette limitation de possibilités qui n’est pas imposée par le ministère mais bien un choix politique de la présidence.

La DGDRHO a établi une liste de BAP et d’emplois types concernés pour l’établissement, à partir de l’identification de candidat·es potentielles. Sur quels critères et par qui seront identifiés ces candidat·es ?

Ce repyramidage est censé permettre à l’ensemble des collègues ITRF toute BAP confondue de prétendre à une promotion. Or l’université fait une pré-sélection des collègues pouvant y prétendre.

Enfin, nous ne savons pas combien de postes par BAP et par corps seront ouvert pour notre établissement.

Pour la Ferc-Sup CGT UP, ceci est trop restrictif et revient à ce que ce soit la hiérarchie qui choisit celles et ceux qui seraient autorisés à postuler. De plus, nous regrettons que le calendrier très court, imposé par le ministère, ne nous permette pas de discuter de ce périmètre dans les instances représentatives des personnels.

Nous vous invitons cependant à nous contacter, si vous constatez avoir été lésé lors du processus de candidature.

Voir tous les détails et notre analyse sur https://cgt.fercsup.net/les-dossiers/enseignement-superieur/lppr-frederique-vidal-2019-2021/article/lpr-analyse-cgt#t6-Repyramidage-des-ITRF